Index du forum Montres pour gens normaux Montres vintage

Tout ce qui concerne les montres, pendules, pendulettes et réveils qui ne sont plus produits aujourd'hui.

Le chronostop Cimier (ou "Le chronographe du pauvre")

Messagepar Gér@rd » 21 Mai 2012, 12:15

Dans les années '50, tout le monde possédait une montre (il y avait des modèles accessibles pour toutes les bourses). Mais posséder un chrono n'était pas chose courante. D'abord parce qu'un chrono était toujours très cher mais aussi parce qu'en arborer un au poignet était en quelque sorte un "marqueur social". Au delà de l'aspect financier, le chrono a toujours fasciné car il s'y s'ajoutait un aspect "technique" très marqué. Avoir "besoin" d'un chrono vous classait au yeux des gens dans la catégorie ingénieur, pilote de ligne, médecin, etc… Les parents aisés offraient souvent un chrono à leur rejeton lors de l'obtention de leur diplôme de fin d'études supérieures (université, médecine, école d'ingénieur... etc). Bref, tout ça pour dire qu'à cette époque un chrono avait beaucoup de quoi faire rêver le pauv' gars qui ne pouvait pas se le payer !

Et on voyait fleurir périodiquement le genre de placard publicitaire ci-dessous dans les quotidiens grand public tel Le Parisien ou France-Soir (image empruntée Copyright ChP sur le forum du site de http://www.horlogerie-suisse.com). Le prix d'époque indiqué n'est plus très causant de nos jours, mais, à titre indicatif, c'est comme si on voyait actuellement une annonce pour un vrai chrono mécanique à environ 50 €, soit 10 à 12 fois moins cher qu'un chrono entrée de gamme suisse (hormis celui de Swatch qui constitue un peu une exception un peu moins cher dans le paysage actuel) !

La description est très alléchante : "Calibre Suisse, trotteuse centrale indépendante pouvant être stoppée à volonté sans arrêter le mouvement, cadran avec division spéciale pour télémètre et Tachymètre. Applications : contrôle de production, du temps sportif, compteur de vitesse, de distance, etc. Mouvement extra-solide, boîtier présentation grand luxe, verre incassable, bracelet beau cuir". Pas de doute, la description est bien celle d'un chronographe et les applications sont très "pro" ("contrôle de production", c'est donc un outil pour ingénieur !)

Image

En "vrai" (photos du mien ) voilà ce que ça donnait. Pas mal du tout ! Sauf à coller le nez dessus on ne peut pas trop faire la différence avec un chronographe suisse 10 fois plus cher.
Image

Image

Image

Et dans la réalité comment se passait l'utilisation ?

Hé bien, la description n'est pas directement mensongère (tout ce qui est dit est vrai), mais elle pêche beaucoup par omission ! Oui, la trotteuse centrale est bien indépendante et peut être stoppée à volonté, mais la remise à zero il n'y en a pas ! Elle est manuelle (il faut attendre que la trotteuse passe sur le 12 et appuyer sur le poussoir du haut). Oui on peut décompter le temps qui s'écoule comme avec un de ces superbes chronos suisses, mais pour le faire il faut d'abord ramener (avec la couronne de remontoir) toutes les aiguilles à 12h00 (donc on perd l'heure…). Ensuite (start) on appuie sur le poussoir du bas et pour arrêter (stop) on appuie sur celui du haut. On peut arrêter le chronométrage et le reprendre autant de fois qu'on veut (élimination des temps morts).

Image

Pour le calibre suisse l'acheteur alléché imagine bien sûr un magnifique mouvement suisse hyper compliqué usiné et fini avec précision, cette merveille inaccessible dont il n'a jamais osé rêver ! Eh bien oui, le calibre est suisse, c'est encore tout à fait vrai, mais ce qu'il ne sait pas c'est qu'il existe aussi des calibres suisse hyper économiques construits comme des réveils, sans rubis. Les calibres utilisés sont généralement des Lapanouse/Rego (c'est la même marque, Cimier étant leur marque de distribution).

Image

Image

Ce sont en fait de simples mouvements de montres de type "Roskopf" construits comme des réveils avec plaques et entretoises, sans rubis (il y en a plein en calibre de montre simple) auxquels on a rajouté un système d'arrêt/marche très simple aussi, les plus frustes se faisant par une tirette qui frotte et bloque le balancier (ne rions pas, beaucoup de "hack system" actuels font ça aussi). Et il y a juste un train d'engrenage supplémentaire qui démultiplie le mouvement de l'aiguille des minutes vers les 2 compteurs (sur beaucoup de chronostop il n'y a d'ailleurs qu'un seul compteur).

Le boîtier "présentation grand luxe" c'est sans doute vrai mais… pas longtemps ! Même si on n'y touche pas, la dorure se barre inexorablement très rapidement. On trouve ces Chronostop des années '50 sous plusieurs marques (ou démarques), les plus connues étant "Cimier" et "Lings".

La marque Lings, c'est tout un poème ! Autant on peut dire que les Cimiers sont honnêtes autant les Lings sont… limites. Ci-dessous, le cadran d'une Lings pour mieux juger (Copyright forum Watchuseek). Ah les filous… Le cadran est superbe (faut le dire). Mais si on regarde bien attentivement, on lit (sous la marque) une mention "21 prix" et en bas est écrit "System" ??? Ça ne veut rien dire ? Oh que si… L'œil habitué aux cadrans de montres lira (très vite) "21 Jewels" et "Swiss". C'est limite entre la pub subliminale et la pub franchement mensongère.

Image

Alors que penser de ces chronostops actuellement ? Faut-il les qualifier avec mépris de bouses innommables et d'attrape gogo ? Perso je me garderais d'un tel jugement car je trouve ces chronostop très intéressants à plus d'un titre.

- d'un point de vue fonctionnel c'est pas si idiot que ça ! Ils répondent parfaitement au besoin de chronométrage courant. Si je veux calculer ma moyenne en voiture, chronométrer une course vélo ou cuire des œufs, ça marche parfaitement, ça fait strictement la même chose qu'un vrai chronographe suisse. La seule grosse limitation c'est de perdre l'heure quand on a besoin de chronométrer. Mais la gêne est plus "dans la tête" que réelle (remettre son chronostop à l'heure, ça ne prend que quelques secondes).

- d'un point de vue mécanique horlogère, ces calibres sont bien plus intéressants qu'un premier coup d'œil ne le laisse supposer. Bien sûr c'est très loin de la haute horlogerie mais ils sont bourrés d'astuces simplificatrices et ceux qui ont pondu ces mécaniques ont sans doute fait preuve de plus d'inventivité horlogère que l'horloger de chez Patek qui a pondu la nième variante d'un calibre courant.

- et d'un point de vue sociologique, ces chronostop sont très attachants car ils témoignent d'une époque, de ses classes sociales et de ses aspirations/frustrations. On les a souvent appelés "les chronos du pauvre" et c'est assez vrai. Dans les années '50 celui qui en achetait un n'était pas dupe. Il savait très bien qu'à 1/10ème du prix d'un chrono suisse il n'en aurait pas vraiment un. Il l'achetait donc surtout pour le "paraître" (aux yeux des autres ou à ses propres yeux),

En acheter un maintenant comme objet désirable de collection ? Tout dépend de "son" type de collection. Oui sans réserve si on est intéressé par les aspects mécaniques curieux, l'inventivité humaine, l'histoire des techniques, etc… et non si on est passionné par l'esthétique et rien d'autre ! Après ça, le tout c'est de ne pas le payer trop cher. Le payer jusqu'à 20 ou même 30 € en bel état dans un vide-grenier reste très raisonnable. Le payer 100 € (ou bien plus) n'a guère de sens…
Dernière édition par Gér@rd le 14 Juil 2013, 14:34, édité 2 fois au total.
Heureux ceux qui savent rire d'eux-mêmes, ils n'ont pas fini de rigoler !
Avatar de l’utilisateur
Gér@rd
Dément
 
Messages: 6088
Photos: 0
Inscrit le: 12 Mar 2012, 15:14

Re: Le chronostop Cimier (ou "Le chronographe du pauvre")

Messagepar Untel » 21 Mai 2012, 12:26

Je ne connaissais pas ce système. C'est une curiosité intéressante.
Merci pour le partage. :thumbsup:
Avatar de l’utilisateur
Untel
Modérateur Global
 
Messages: 32380
Inscrit le: 18 Fév 2011, 23:45

Re: Le chronostop Cimier (ou "Le chronographe du pauvre")

Messagepar Reno » 21 Mai 2012, 13:24

Très très très intéressant msp_thumbup

Gér@rd a écrit:il existe aussi des calibres suisse hyper économiques construits comme des réveils, sans rubis. Les calibres utilisés sont généralement des Lapanouse/Rego (c'est la même marque, Cimier étant leur marque de distribution).

Image


Je reconnais le Lapanouse de ma LOINS

Image

Image
Avatar de l’utilisateur
Reno
Modérateur Global
 
Messages: 67703
Photos: 0
Inscrit le: 25 Mai 2010, 17:37

Re: Le chronostop Cimier (ou "Le chronographe du pauvre")

Messagepar vitiflor » 21 Mai 2012, 13:55

Merci Gér@rd pour toutes ces informationsCest très intéressant et instructif
Avatar de l’utilisateur
vitiflor
Fou furieux
 
Messages: 2586
Inscrit le: 30 Déc 2010, 23:10

Re: Le chronostop Cimier (ou "Le chronographe du pauvre")

Messagepar Mark5 » 21 Mai 2012, 14:07

Vraiment passionnant tout ça !
A dire vrai, j'ignorai jusqu'à l'existence de ce type d'engin.
Et quant on voit ça, on se dit que les gars du marketing aujourd'hui n'ont rien inventé.
Déjà à cette époque, on jouait sur les mots. Je trouve excellent le 21 prix accompagné de son System.

Merci pour ce rappel historique !
Vu la quantité de montre en ta possession, j'imagine que tu dois avoir bien d'autres histoires croustillantes à nous raconter.
Alors surtout, ne te prive pas !
ImageImageImage
M. Fernand: [...] L'homme de la pampa parfois rude, reste toujours courtois [...]
Avatar de l’utilisateur
Mark5
Dément
 
Messages: 7172
Inscrit le: 14 Juin 2010, 22:26
Localisation: Milhüsa

Re: Le chronostop Cimier (ou "Le chronographe du pauvre")

Messagepar whysea » 21 Mai 2012, 14:20

Merci gérard, une mine d'infos comme d'habitude :thumbsup:
Avatar de l’utilisateur
whysea
Modérateur Global
 
Messages: 10707
Inscrit le: 16 Juil 2010, 10:00

Re: Le chronostop Cimier (ou "Le chronographe du pauvre")

Messagepar Mozzer » 21 Mai 2012, 16:10

whysea a écrit:Merci gérard, une mine d'infos comme d'habitude :thumbsup:



+1 Un grand merci ! msp_thumbup
Mozzer
Dément
 
Messages: 9519
Photos: 0
Inscrit le: 04 Fév 2012, 15:10

Re: Le chronostop Cimier (ou "Le chronographe du pauvre")

Messagepar Luis » 20 Nov 2013, 13:44

Image

Image

J'ai récupéré ce chronostop en brocante pour 25€. Il parait que ça ne vaut guère plus mais vu l'état quasi neuf de la tocante,
je me suis laissé tenter. ;)
J'ai simplement changé le bracelet pour un cuir vintage que j'avais de côté et je suis plutôt content du résultat !
Elle tourne impeccable, retarde de 2 minutes par jour mais je ne lui en veut pas.
Avatar de l’utilisateur
Luis
Curieux
 
Messages: 52
Inscrit le: 23 Mai 2013, 09:06
Localisation: Montpellier

Re: Le chronostop Cimier (ou "Le chronographe du pauvre")

Messagepar DannyElfman » 20 Nov 2013, 14:56

Excellent msp_thumbup

Et merci d'avoir fait remonter ce post, j'ai relu la prose de Gérard avec grand plaisir :P
Avatar de l’utilisateur
DannyElfman
Malade
 
Messages: 815
Inscrit le: 16 Jan 2013, 22:49

Re: Le chronostop Cimier (ou "Le chronographe du pauvre")

Messagepar Luis » 20 Nov 2013, 20:45

Avec plaisir ;)
Avatar de l’utilisateur
Luis
Curieux
 
Messages: 52
Inscrit le: 23 Mai 2013, 09:06
Localisation: Montpellier

Suivant

Retour vers Montres vintage

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités