Index du forum Montres pour gens normaux

Tout ce qui concerne les montres, pendules, pendulettes et réveils...

seagull st36 a sec

Messagepar warrol » 19 Mai 2018, 17:31

salut a tous.

je vis rentrer dans le sujet, qui pourrait être un vrai débat, sur la qualité globale d'un certain nombre de produits chinois ""horloger"" de grande consommation.

j'ai eu envie il y quelque mois de monter une paire de deck et une militaire avec le st36, sous ses 3 versions trouvables actuellement.
les 3 à priori provenance seagull usine.

donc achat des boitiers en 42, 43 et 44, achats des cadran couronnes etc.. et des 3 moteurs.

aucun des moteurs que j'ai reçu n'avait la moindre lubrification.
pas même un voile, une trace, rien.

avant ça, j'avais eu une période parnis, ça avait été strictement la même.
les moteurs etaient du hanghzou 2c30 montre debert copie d'une iwc petit prince, du 2542sg montre parnis inspiré de l'iwc chrono portuguese, et du miyota 82 montre debert copie de la chopard mille miglia.

pas un pet de graisse ou d'huile nulle part.

je l’avais déjà écrit sur un post quelque part sur le site, je le réécris tant que j'y pense, j'y suis dedans, je suis en train de faire les huilages sur les 3 st36.

quand vous achetez une montre du groupe parnis, (debert corgeut ou autre), vous achetez un produit emboité par des gens qui ne sont pas des horlogers.

leur business s'arette la ou l'horlogerie commence.

si vous voulez les conserver fonctionnelles, à vous de faire le service.
warrol
 
Messages: 24
Inscrit le: 16 Juin 2017, 13:06

Re: seagull st36 a sec

Messagepar andre78570 » 23 Mai 2018, 09:01

En effet, il me semble bien avec eu le même écho par ailleurs :icon_gratgrat: .
Pour "gratter" sur les coûts, SeaGull a tendance à ne pas huiler (huile = cher) ses mécanismes, cette opération relevant de la responsabilité de l'intégrateur (assembleur).
Il doit en être de même pour les mouvements achetés en OEM.
Je n'ai pas vérifié par moi même ...
Par contre, les Myiota le sont (enfin les vrais :mrgreen: )

Cdlt,
andre78570
Intéressé
 
Messages: 173
Inscrit le: 10 Avr 2018, 13:34

Re: seagull st36 a sec

Messagepar Gér@rd » 23 Mai 2018, 09:45

On en a déjà discuté dans un fil précédent (le 19 juin 2017) :

http://lallement.com/Montres/viewtopic.php?f=3&t=17978&start=10
Avatar de l’utilisateur
Gér@rd
Dément
 
Messages: 5126
Photos: 0
Inscrit le: 12 Mar 2012, 15:14

Re: seagull st36 a sec

Messagepar andre78570 » 23 Mai 2018, 10:11

Oui, tu as raison, je viens de lire le fil (ce que je n'avais pas fait). :oops:
Les explications de Warrol sont extrêmement pertinentes, c'est une très bonne analyse du marché et des tendances actuelles.
Perso je suis à 100% OK avec lui msp_thumbsup , et le pire c'est qu'elles sont transposables à d'autres secteurs (photographie, informatique, etc)

Pour en revenir à l'horlogerie, et en schématisant à mort, le fossé se creuse entre les "chinoiseries (pas les perrons, hein :mrgreen: ) genre Parnis, Corgeut, etc, et les enseignes suisses telles Richemont (pas les raclettes :mrgreen: ), ETA et Rolex.
Au milieu, il reste les Japonais (Seiko / Citizen/ Orient), les vrais Produit SeaGull, et les indépendants.
Bon, il y aura toujours des exceptions pour confirmer la règle, mais bon.

L'important, c'est que tout le monde le sache et choisisse en conséquence.
Je ne pense pas que les Parnis et autres se foutent plus de notre tronche avec leur produits à "obsolescence programmée" que les Omega qui ont trafiqué pendant des années du 2824 pour essayer de les rendre compatibles avec leur échappement coaxial ( par ailleurs acheté, même pas développé en interne ...) :mrgreen:
andre78570
Intéressé
 
Messages: 173
Inscrit le: 10 Avr 2018, 13:34

Re: seagull st36 a sec

Messagepar lesmontres » 23 Mai 2018, 12:40

En tous cas, mon chrono Alpha daytona a très bien marché pendant 3 ans avant que je le revende et la personne a qui je l'ai revendu il y a 2 ans ne se plaint pas du mouvement seagull qui, je pense doit être bien huilé.
J'ai eu mon chrono sector automatic 650 pendant 10 ans, il emboitait un valjoux 7750 et lui , demandait une révision obligatoire tous les 4 ans à 400€ car le mouvement manquait cruellement de précision passé 3/4 ans de bons et loyaux services....
Oui, la main d'oeuvre sous payée de la plupart de ces mouvements asiatiques ne sont pas ajustés et les vis ne sont évidement pas serrées au bon couple, la finition et surtout les contrôles qualité relèvent de la roulette russe parfois....Quand à la question de l'huile je suis perplexe , comment expliquer que ma turtle 6309-7040 de 1977 avec son mouvement qui n'a jamais été révisé marche juste avec un retard de 10 secondes /jour???
Image
Avatar de l’utilisateur
lesmontres
Modérateur Global
 
Messages: 27327
Photos: 20
Inscrit le: 14 Juin 2012, 21:50
Localisation: Les plages du Sud Ouest

Re: seagull st36 a sec

Messagepar warrol » 24 Mai 2018, 14:03

peut etre peut on affirmer qu'il n'y a pas que l'huile?

il y a le serieux de la qualité d'assemblage, et surement en premier lieu la propreté au montage.
je me rappelle être tombé sur un reportage chez ETA ou les emboitages se font en condition clinique (sans nosocomiales? ), la chasse à la moindre poussière est une véritable obsession.

puis il y a la précision d'usinage, les métaux utilisés.

à priori sur du matos "suisse" de bonne facture, on doit être à l'abri des écarts, des appariements douteux etc.. quelque soit l'année de production.

andre78570 a écrit:Pour en revenir à l'horlogerie, et en schématisant à mort, le fossé se creuse entre les "chinoiseries (pas les perrons, hein :mrgreen: ) genre Parnis, Corgeut, etc, et les enseignes suisses telles Richemont (pas les raclettes :mrgreen: ), ETA et Rolex.
Au milieu, il reste les Japonais (Seiko / Citizen/ Orient), les vrais Produit SeaGull, et les indépendants.
Bon, il y aura toujours des exceptions pour confirmer la règle, mais bon.


PARNIS c'est une bonne affaire au fond, mais comme tu le dis, faut pas etre naif, juste bien conscient de ce qu'on achete et de ce qu'on fait vivre.

en clair = le marché de l'hommage, pour pas dire de la copie pure et simple.

pour eux c'est tout bénéfice, pas de r&d, pas de concessionnaires, pas de sav, pas de publicité. .
et même pas d’horlogers .
ils emboitent, les occidentaux achètent, se lassent et revendent.
il y a pas plus parasitaire que la logique de la réplique, et c'est pas un problème pour ces chinois la, ils sont fiers de proposer une datejust pour 80$, ils comprennent mal le rapport psychologique péjoratif à un fake.

mg orkina sur ali sort un modèle pas dégueu, ""hommage"" datejust42 avec du nh35 pour 60e. bon, faut oser le porter apres............ faut se dédouaner du truc hahaha pas si simple.

le fossé se creuse, mais d'un extrême a l'autre, qui peut se payer une collection d'iwc en faisant son shopping journalier place Vendôme?

Pour les japonais en tout cas seiko/orient, ils sont pas tant que ça "entre deux", ils sont plutot unique, qui proposent une gamme aussi vaste sous le même nom ?
puis ces japonnais la, ça fait très longtemps qu'ils ont délocalisé; il y a tout a parier que même des jdm n'ont aucune garantie de fabrication locale a 100%.
il reste des usines seiko au japon, mais le groupe seiko epson c'est toute la zone pacifique,hong kong en 1er, plus le brésil pour orient.

bref une montre a quand même besoin d'un huilage pour fonctionner en condition optimale.
on peut pas faire l’éloge du sec.
le service d'un calibre, c'est tout l'art de l'horloger.
warrol
 
Messages: 24
Inscrit le: 16 Juin 2017, 13:06

Re: seagull st36 a sec

Messagepar alcofribas » 24 Mai 2018, 14:11

Peut-être lubrifiés avec du graphite ?
Avatar de l’utilisateur
alcofribas
Fou furieux
 
Messages: 4737
Inscrit le: 12 Juil 2011, 09:59
Localisation: Nice Côte d'Azur

Re: seagull st36 a sec

Messagepar warrol » 24 Mai 2018, 18:39

graphite oui :Canotier:

la au moins on serait sur de les voir par la couleur !

tant que en parles, on peut se demander pourquoi l'utilsation du graphite en horlogerie ? ça a des propriétés inutiles sur des montres, même pour un barillet de pocket
warrol
 
Messages: 24
Inscrit le: 16 Juin 2017, 13:06

Re: seagull st36 a sec

Messagepar Gér@rd » 24 Mai 2018, 21:02

Sur le El Primero on procède à une lubrification à sec des organes régulateurs (balancier, ancre, roue à ancre) et au niveau des palettes. Normalement c'est du disulfure de molybdène qui se présente sous une forme solide noire proche du graphite (je crois qu'il est employé sous forme de poudre). La raison c'est que vue la fréquence élevée du balancier, de l'huile serait éjectée rapidement (force centrifuge).

En ce qui concerne la lubrification (ou son absence) il faut voir qu'on cherche actuellement (et depuis longtemps) à en minimiser le besoin en employant quand c'est possible des matériaux autolubrifiant. Bon je ne pense pas que les chinois investissent beaucoup en recherche dans cette direction pour les montres mécaniques mais les suisses, oui (je me rappelle d'un interview de Journe à ce sujet il y a déjà pas mal d'années).

On trouve déjà maintenant (même sur des Swatch) des pièces en silicium (balancier et/ou ancre) ne nécessitant plus de lubrification. Je crois que le calibre de la Sistem 51 est conçu pour tourner 10 ans sans lubrification ultérieure. Et sinon on ne peut pas ne pas citer le calibre Astrolon des Tissot des années '70 (série "Autolub").

Image
Avatar de l’utilisateur
Gér@rd
Dément
 
Messages: 5126
Photos: 0
Inscrit le: 12 Mar 2012, 15:14

Re: seagull st36 a sec

Messagepar warrol » 25 Mai 2018, 14:17

on est loin des emboitages chinois avec leur clone de myota, leur clone de seiko et leur clone d'unitas.

oui les astrolon autolub! avec les rouages en plastique, et le silicium qui rentre de plus en plus dans la construction. tu as raison, merci a toi de rappeller l'info.
warrol
 
Messages: 24
Inscrit le: 16 Juin 2017, 13:06

Suivant

Retour vers Montres pour gens normaux

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Google [Bot], Majestic-12 [Bot] et 6 invités