Index du forum Hors sujet Photographie et photographes

Discussions concernant le matériel et la technique photographique, ainsi que la photographie en tant qu'art et les photographes.

Re: Sigma DP2 Merrill

Messagepar Abbazz » 12 Oct 2012, 12:03

Reno a écrit:Tu fais encore du développement ? :? Avec des négatifs, et du… du… du papier ? :affraid:

Je développe les films noir et blanc. Après, je scanne et j'imprime. Pour la couleur, c'est le photographe du coin (il en reste un qui traite les films 120 sur Vendôme) qui s'en charge.

Je fais même du grand format (5x7", soit à peu près 13x18cm). Ça c'est du négatif ! Même pas besoin d'agrandir : tu mets une feuille de papier en dessous, tu mets le tout au soleil et zou ! tu as ton tirage papier...

Amitiés,

Abbazz
Aussi arrive-t-il souvent que les artistes véritablement habiles et consciencieux sont confondus avec des vendeurs d'horlogerie, incapables et malhonnêtes, qui n'ont de notre profession que le titre, sans en avoir la science.

L'horlogerie astronomique et civile : ses usages, ses progrès, son enseignement à Paris : 1886-1887, A.-H. Rodanet, éditeur vve C. Dunod (Paris), 1903.
Avatar de l’utilisateur
Abbazz
Site Admin
 
Messages: 4687
Photos: 1
Inscrit le: 18 Aoû 2009, 02:39

Re: Sigma DP2 Merrill

Messagepar Reno » 12 Oct 2012, 12:12

acouphenix a écrit:
Reno a écrit:
Tu fais encore du développement ? :? Avec des négatifs, et du… du… du papier ? :affraid:


Eh oui on est des rebelles, hein.

le papier moins, un scanner de négatif et hop la photo dans le pc.

Abbazz a écrit:Je développe les films noir et blanc. Après, je scanne et j'imprime. Pour la couleur, c'est le photographe du coin (il en reste un qui traite les films 120 sur Vendôme) qui s'en charge.

Je fais même du grand format (5x7", soit à peu près 13x18cm). Ça c'est du négatif ! Même pas besoin d'agrandir : tu mets une feuille de papier en dessous, tu mets le tout au soleil et zou ! tu as ton tirage papier...


Grands malades :mrgreen:

Ceci dit, je comprends le plaisir qu'on peut avoir à réaliser les différentes étapes :)
Avatar de l’utilisateur
Reno
Modérateur Global
 
Messages: 66138
Photos: 0
Inscrit le: 25 Mai 2010, 17:37

Re: Sigma DP2 Merrill

Messagepar acouphenix » 12 Oct 2012, 12:17

Et puis l'odeur des produits et du vinaigre blanc, ça ne se discute pas :mrgreen:
Pierre Fresnay : "Si vous allez aussi vite que je vous emmerde pour une fois vous serez en avance sur l'horaire !"
Avatar de l’utilisateur
acouphenix
Fou furieux
 
Messages: 2253
Inscrit le: 23 Jan 2011, 20:07
Localisation: Cerdagne

Re: Sigma DP2 Merrill

Messagepar Reno » 12 Oct 2012, 12:18

Ah ça. J'ai connu ça en salle de gravure ;)
Avatar de l’utilisateur
Reno
Modérateur Global
 
Messages: 66138
Photos: 0
Inscrit le: 25 Mai 2010, 17:37

Re: Sigma DP2 Merrill

Messagepar Abbazz » 12 Oct 2012, 13:36

Ah, la douce odeur de l'hyposulfite de sodium le soir au fond du labo... :mrgreen:

Amitiés,

Abbazz
Aussi arrive-t-il souvent que les artistes véritablement habiles et consciencieux sont confondus avec des vendeurs d'horlogerie, incapables et malhonnêtes, qui n'ont de notre profession que le titre, sans en avoir la science.

L'horlogerie astronomique et civile : ses usages, ses progrès, son enseignement à Paris : 1886-1887, A.-H. Rodanet, éditeur vve C. Dunod (Paris), 1903.
Avatar de l’utilisateur
Abbazz
Site Admin
 
Messages: 4687
Photos: 1
Inscrit le: 18 Aoû 2009, 02:39

Re: Sigma DP2 Merrill

Messagepar Reno » 12 Oct 2012, 13:56

Et du perchlorure de zinc msp_laugh
Avatar de l’utilisateur
Reno
Modérateur Global
 
Messages: 66138
Photos: 0
Inscrit le: 25 Mai 2010, 17:37

Re: Sigma DP2 Merrill

Messagepar Kahouane » 12 Oct 2012, 15:32

Abbazz a écrit:
Kahouane a écrit:C'est un appareil qui semble effectivement intéressant mais pour un outil qui semble dévolu au paysage et à l'architecture il y a tout de même de gros manques:

Au paysage, pas à l'architecture, AMHA.

Ben du coup c'est tout de même hyper restrictif

Kahouane a écrit:- objectif équivalent 45mm ni grand angle (24mm), ni focale normale (35mm), ni focale standard (50mm)...

Une focale "standard" (ou "normale"), ça ne veut pas dire grand chose(....)

C'est pas faux.
Cela dit 42mm pour du paysage, je veux bien que ce soit adapté à certains mais faut tout de même admettre qu'on est loin de la norme... et donc de la clientèle potentielle.

En outre, il y a assez de détails dans une photo prise au DP2 M pour pouvoir "zoomer" dans l'image en conservant une excellente qualité d'image si l'on veut isoler un détail. Par exemple, cette magnifique cane, dont on voit bien ici les détails du plumage :

Recadrer une image et donc l'amputer c'est à mon sens une solution de dépannage, le moyen de palier à un manque. D'ailleurs le crop sur le canard ressemble plus à une mauvaise digiscopie qu'une jolie photo.

À l'inverse, de nombreux logiciels permettent de combiner sans effort plusieurs photos pour avoir un angle de champ plus large, comme par exemple sur la photo dont j'ai déjà fourni le lien ci-dessus, et qui est une combinaison de deux images : http://www.lightreflection.com/DP2M/DP2MPANOA.jpg

Mouais... y'a intérêt à ce qu'il n'y ait pas trop de vent pour prendre en photo le paysage.....

Kahouane a écrit:- objectif fixe signifie impossibilité d'y mettre un objectif à décentrement et bascule (pour de l'archi c'est rédhibitoire)

On est d'accord, pas de bascule ni de décentrement, donc pas d'architecture. Mais, comme je l'ai dit plus haut, le fait d'avoir un objectif fixé à demeure permet de l'ajuster aux petits oignons et d'obtenir une qualité difficilement atteignable avec un appareil à objectifs interchangeables (car il y a toujours d'infimes tolérances de montage, parfois un peu d'usure de la baïonnette, qui font que l'objectif ne se trouve pas tout à fait à la bonne distance du capteur)

Je suis d'accord, c'est le côté positif

Kahouane a écrit:- grosse question sur la possibilité d'y visser des filtres (un polarisant et un filtre ND semble le minimum syndical pour du paysage)

Outre sa fonction première qui est de protéger l'objectif des lumières parasites pouvant faire baisser le contraste général de vos images, le pare-soleil HA-21 permet le montage de filtres au diamètre 46mm : http://www.sigma-photo.fr/Accessoires-pour-compacts/Accessoires-pour-DP2/d%C3%A9tails-Pare-soleil-HA-21-pour-DP2-DP2S-DP2X-p145.aspx

OK, c'est parfait :thumbsup:

Kahouane a écrit:- j'y ajoute pour ma part l’absence de viseur optique ou au moins d'un EVF déporté de qualité ET inclus dans le kit (et pas comme un accessoire à acheter en plus)

Je déteste les viseurs oculaires, qu'ils soient optiques ou électroniques. Je n'aime pas avoir à me tordre l’œil pour regarder dans un trou ! Pour cette raison, je préfère grandement utiliser une chambre de grand format avec un dépoli, un 6X6 bi-objectif ou un appareil numérique avec écran arrière, qui permet de viser confortablement, d'observer l'image en détail et de juger de la composition.

Visiblement c'est surtout une histoire de pratique et de type de photo.
Je préfère aussi la clarté et la beauté du viseur poitrine de mon (regretté) Mamiya RB67 mais à défaut je préfère un occulaire plutôt que viser sur l'écran arrière. Avec ces machins je n'arrive ni à être droit ni à être immobile.

En fait, cela fait des années que je me lamentais de voir que les seuls appareils numériques avec une excellente qualité d'image et un prix abordable pour le commun des mortels étaient ces espèces de dinosaures composés d'un vieux boîtier réflex du siècle dernier sur lequel on avait greffé un capteur numérique et n'offrant même pas la possibilité de cadrer sur l'écran arrière ! C'est un petit peu comme si Apple nous vendait aujourd'hui des smartphones avec un cadran rotatif, dans un boîtier en bakélite noire pesant un kilo et fonctionnant avec une batterie au plomb...

Avant de pouvoir cadrer sur l'écran arrière il a fallu régler quelques problèmes techniques dus à la chambre reflex (que les compacts n'avaient bien évidement pas)

C'est sûr que ce n'est pas un appareil pour tout le monde. Et qu'il vaut mieux avoir un autre appareil en plus pour pouvoir faire tout ce que celui-ci ne peut pas faire. Mais bon, ça ne viendrait à l'idée de personne non plus d'aller se promener dans les chemins boueux du Loir-et-Cher avec une Lamborghini Murcielago...


Le problème c'est qu'à 1000€ le bout ça commence à faire un peu beaucoup pour un outil très spécifique et autant le type qui se paie une Lamborghini Murcielago a certainement les moyens de se prendre en plus un Land Cruiser V8, autant le type qui se paie un appareil à 2000 ou 2500€ + les objo qui vont bien ne va pas forcément faire une rallonge pour un appareil tel le DP2M

Cela dit si Sigma pouvait nous sortir un reflex basique, 24x36, ergonomie à l'ancienne et le strict minimum de réglages (ISO, vitesse, ouverture) mois je suis preneur... :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Kahouane
Fou furieux
 
Messages: 1707
Photos: 62
Inscrit le: 21 Avr 2011, 08:56
Localisation: Gisors

Re: Sigma DP2 Merrill

Messagepar Reno » 12 Oct 2012, 16:20

Kahouane a écrit:
Abbazz a écrit:Je déteste les viseurs oculaires, qu'ils soient optiques ou électroniques.

Visiblement c'est surtout une histoire de pratique et de type de photo.
Je préfère aussi la clarté et la beauté du viseur poitrine de mon (regretté) Mamiya RB67 mais à défaut je préfère un occulaire plutôt que viser sur l'écran arrière. Avec ces machins je n'arrive ni à être droit ni à être immobile.


J'aime bien les deux… pour une seule raison : 99% du temps j'utilise l'écran pour la prise de vue, mais lorsqu'il se met à y avoir trop de soleil, c'est super appréciable d'avoir le viseur.

En fait, le 1% correspond aux photos autres que celles de montres… et là, en condition "tourisme", j'utilise majoritairement le viseur :think:
Avatar de l’utilisateur
Reno
Modérateur Global
 
Messages: 66138
Photos: 0
Inscrit le: 25 Mai 2010, 17:37

Re: Sigma DP2 Merrill

Messagepar Abbazz » 12 Oct 2012, 16:57

Kahouane a écrit:Je préfère aussi la clarté et la beauté du viseur poitrine de mon (regretté) Mamiya RB67 mais à défaut je préfère un occulaire plutôt que viser sur l'écran arrière. Avec ces machins je n'arrive ni à être droit ni à être immobile.

Moi, c'est le contraire : avec un viseur à hauteur d’œil, j'ai un mal fou à apprécier l'horizontalité de l'appareil et à "voir" la composition. Alors qu'avec un dépoli ou un écran, je peu cadrer au quart de poil de cul de mouche. Et en plus, sur le Sigma comme sur de nombreux appareils avec visée sur écran, un niveau électronique sur deux axes permet de caler la position du boîtier par rapport à l'axe horizontal et vertical.

Avant de pouvoir cadrer sur l'écran arrière il a fallu régler quelques problèmes techniques dus à la chambre reflex (que les compacts n'avaient bien évidement pas)

Oui, mais pourquoi s'obstiner à vouloir mettre une chambre réflex devant un capteur qui est parfaitement capable de renvoyer une image de visée claire et précise sur un écran (ou un viseur électronique) ?

Amitiés,

Abbazz
Aussi arrive-t-il souvent que les artistes véritablement habiles et consciencieux sont confondus avec des vendeurs d'horlogerie, incapables et malhonnêtes, qui n'ont de notre profession que le titre, sans en avoir la science.

L'horlogerie astronomique et civile : ses usages, ses progrès, son enseignement à Paris : 1886-1887, A.-H. Rodanet, éditeur vve C. Dunod (Paris), 1903.
Avatar de l’utilisateur
Abbazz
Site Admin
 
Messages: 4687
Photos: 1
Inscrit le: 18 Aoû 2009, 02:39

Re: Sigma DP2 Merrill

Messagepar Abbazz » 12 Oct 2012, 17:00

Reno a écrit:J'aime bien les deux… pour une seule raison : 99% du temps j'utilise l'écran pour la prise de vue, mais lorsqu'il se met à y avoir trop de soleil, c'est super appréciable d'avoir le viseur.

En fait, le 1% correspond aux photos autres que celles de montres… et là, en condition "tourisme", j'utilise majoritairement le viseur :think:

Quand le soleil brille trop, je sort ma Hoodloupe :


https://www.hoodmanusa.com/products.asp?dept=1017

Amitiés,

Abbazz
Aussi arrive-t-il souvent que les artistes véritablement habiles et consciencieux sont confondus avec des vendeurs d'horlogerie, incapables et malhonnêtes, qui n'ont de notre profession que le titre, sans en avoir la science.

L'horlogerie astronomique et civile : ses usages, ses progrès, son enseignement à Paris : 1886-1887, A.-H. Rodanet, éditeur vve C. Dunod (Paris), 1903.
Avatar de l’utilisateur
Abbazz
Site Admin
 
Messages: 4687
Photos: 1
Inscrit le: 18 Aoû 2009, 02:39

PrécédentSuivant

Retour vers Photographie et photographes

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités