Index du forum Hors sujet Photographie et photographes

Discussions concernant le matériel et la technique photographique, ainsi que la photographie en tant qu'art et les photographes.

Un machin suisse qui se porte au poignet (Tessina 35)

Messagepar Abbazz » 27 Fév 2015, 09:16

Voici une petite merveille de la technologie suisse qui, bien que n'étant pas une montre, peut se porter au poignet...

Je vous présente le Tessina 35, un appareil créé en 1960 par un ingénieur chimiste autrichien, le Dr. Rudolph Steineck, à Lugano, dans le canton du Tessin (d'où le nom de l'appareil), en Suisse. Cet appareil a été fabriqué entre 1960 et 1990 par la manufacture de mécanique de précision Siegrist AG à Grenchen en Suisse (qui était à l'origine spécialisée dans les pignons et les roues pour l'industrie horlogère et qui existe toujours aujourd'hui). L'appareil était commercialisé par son créateur par l'intermédiaire de la société Concava SA de Lugano.

Au fil du temps, différents modèles se sont succédé (Tessina 35, Tessina 35L, Tessina 35 Automatic) mais sans modification substantielle de la conception de l'appareil. Différentes finitions étaient disponibles : avec boîtier en aluminium ou en inox, avec anodisation ou peinture au four dans différentes couleurs (noir, rouge ou doré). À la fin de sa période de commercialisation en 1996, l'appareil était vendu environ l'équivalent de 1 000 euros et c'est l'augmentation des coûts de fabrication qui a scellé son sort. Apparemment, il était encore disponible sur commande jusqu'en 2005 auprès de son distributeur américain, la société Heitz Service, mais il semble qu'il s'agissait en fait de vieux stocks ou d'appareils révisés dans la mesure où le site de Siegrist AG dit clairement que la fabrication a été arrêtée en 1990.

La fabrication du Tessina était complexe car l'appareil est composé d'environ 400 pièces de petite taille nécessitant un usinage de précision. En outre, certaines technologies utilisées en horlogerie étaient mises en œuvre, comme par exemple le montage des axes sur rubis pour réduire les contraintes et l'usure.

Différentes versions du Tessina :

Image
Crédit photo : Liveauctioneers.com

Le brevet (autrichien) du Tessina :

Image

Et voici l'appareil, en version aluminium (les deux molettes servent à régler la distance et le diaphragme ; le déclencheur est la touche rectangulaire située sur la face avant, à côté de la fenêtre de visée) :

Image
Crédit photo : Submin.com

Il s'agit d'un appareil dit subminiature à l'époque (puisque le format 24 x 36 mm était qualifié de miniature), qui prend des photos de format 14 x 21 mm sur du film 35 mm perforé standard conditionné dans des cartouches spéciales d'une capacité de 18 ou 24 photos.

L'appareil, base ouverte, à côté d'une cartouche de film :

Image
Crédit photo : Crypto Museum

Cartouches de film pour le Tessina :

Image
Crédit photo : Wikimedia Commons

Cet appareil est original à plus d'un titre. Tout d'abord, il est muni d'un petit moteur à ressort qui permet de prendre de cinq à huit photos avec un seul remontage du mécanisme. Et puis surtout, ce petit appareil photo est le plus petit réflex bi-objectif du monde. Un réflex bi-objectif, c'est un appareil comme le célèbre Rolleiflex allemand, qui possède un objectif destiné à la prise de vue et un autre objectif situé non loin du premier destiné à la visée et à la mise au point (sur un verre dépoli). Les réflex que nous connaissons aujourd'hui (single lens reflex ou SLR) n'ont qu'un objectif qui remplit les deux fonctions grâce à un miroir qui renvoie l'image de l'objectif vers le viseur et qui se replie au moment de la prise de vue pour laisser l'image impressionner le capteur ou le film.

Dans le cas du Tessina, l'appareil est tenu à plat et il y a un miroir fixe à 45° derrière l'objectif de prise de vue, qui renvoie l'image vers le bas en direction du film qui défile horizontalement le long de la base du boitier, ainsi qu'un autre miroir fixe à 45°derrière l'objectif de visée qui renvoie l'image vers le haut en direction du verre dépoli qui est sur le capot du boîtier. Les deux objectifs sont couplés donc, quand l'image est nette sur le dépoli, elle l'est aussi sur le film.

Voici une photo du Tessina en version noire montrant les deux objectifs sur la face avant de l'appareil et les quatre tétons sur la base de l'appareil qui servent à le fixer sur un adaptateur de pied ou sur le bracelet (voir ci-dessous) :

Image
Crédit photo : Submin.com

La face supérieure du Tessina en version "gold" avec le viseur déployé :

Image
Crédit photo : Submin.com

Les spécifications du Tessina étaient plutôt impressionnantes pour l'époque :

- Deux objectifs Tessinon F/2,8 25mm, un pour la visée et un pour la prise de vues (la courte focale permet d'avoir une grande profondeur de champ : à F/5,6, tout est net de 2 mètres à l'infini) ;
- Film 35 mm standard (cartouches spécifiques rechargeables à l'aide d'un accessoire)
- Dimensions de l'image : 14 x 21 mm
- Twin Lens Reflex
- Visée et mise au point grâce à un verre dépoli sur le dessus de l'appareil
- Ouverture réglable de F/2,8 à F/22
- Vitesse d'obturation : de 1/2 sec à 1/500 sec, plus pause B
- Avance du film et armement de l'obturateur par mécanisme à ressort (5 - 8 photos par remontage)
- Dimensions : 65 x 50 x 20 mm
- Poids : 166 g

Comme le Tessina est de dimensions réduites, il tient donc largement dans un paquet de cigarettes :

Image
Crédit photo : Crypto Museum

Il est aussi de conception modulaire et accepte de nombreux accessoires, comme par exemple divers étuis de protection (comme l'étui en cuir sur la photo ci-dessous), un viseur pentaprisme (monté sur l'appareil de gauche sur la photo), ainsi qu'un posemètre (sur l'appareil de droite) :

Image
Crédit photo : Wikimedia Commons

Tessina noir avec ses accessoires :

Image
Crédit photo : Liveauctioneers.com

Voici la liste des accessoires officiels pour le Tessina :

- Viseur pliant (standard)
- Viseur pliant (viseur rapide)
- Viseur pentaprisme (6x)
- Viseur grossissant (8x)
- Dragonne et adaptateur pour trépied
- Griffe pour flash
- Bobineuse pour cartouches de film
- Posemètre
- Flash avec réflecteur
- Étui de transport pour ceinture (brun ou noir)
- Bracelet (pour porter l’appareil au poignet)
- Montre à glisser dans le porte-acessoires

L'accessoire le plus original pour un forum de montres, c'est bien sûr le bracelet en cuir qui permet de porter l'appareil au poignet :

Image
Crédit photo : Submin.com

Le voici, au poignet de Reno ;) :

Image
Crédit photo : Crypto Museum

Bien entendu, une montre suisse 17 rubis pouvait être montée sur la griffe porte-accessoire du Tessina lorsqu'il était porté au poignet (un must) :

Image
Crédit photo : Submin.com

Image
Crédit photo : Euphoricar.com

Vous vous imaginez que la petite taille de l'appareil, alliée à son côté modulaire et à la bonne qualité des photos que l'on pouvait faire avec, ont rapidement attiré les espions de tous poils, et notamment nos amis est-allemands de la STASI. Ils ont beaucoup utilisé le Tessina, adapté de diverses façons, comme ce très convaincant modèle "porte-clefs" avec des demi-clefs soudées sur une plaque venant se fixer sur la face avant permettant ainsi de dissimuler l'objectif de l'appareil une fois rangé dans son étui en cuir imitant un étui à clefs. La clef qui est en biais sert en fait à appuyer sur le déclencheur quand on la remet droite :

Image
Crédit photo : ZDF

Image
Crédit photo : ZDF

Image
Crédit photo : ZDF

Mais il n'y avait pas que la STASI qui utilisait le Tessina. En plein scandale du Watergate aux États-Unis, les enquêteurs du FBI ont saisi le 17 Juin 1972 un Tessina noir sur l'un des "plombiers" arrêtés. L'appareil a ensuite servi de pièce à conviction durant le procès. On suppose qu'il avait été fourni par la CIA.

Pour les amateurs, voici le mode d'emploi du Tessina :


Téléchargement : http://www.cameramanuals.org/pdf_files/tessina_auto_35.pdf

Et des pubs d'époque :

Image

Image

Si vous voulez acquérir un Tessina aujourd'hui, sachez que ce n'est pas un appareil très rare et que l'on peut le trouver entre 300 et 1000 euros, suivant les versions, l'état et les accessoires fournis. Il reste parfaitement utilisable, puisque le film qu'il utilise est encore largement produit (il y a un accessoire pour charger les cartouches Tessina à partir de cartouches de film 35 mm standard). Voici d'ailleurs deux photos prises au Tessina en 2006 :

Image
Crédit photo : Martin Tai

Image
Crédit photo : Martin Tai

Amitiés,

Abbazz
Aussi arrive-t-il souvent que les artistes véritablement habiles et consciencieux sont confondus avec des vendeurs d'horlogerie, incapables et malhonnêtes, qui n'ont de notre profession que le titre, sans en avoir la science.

L'horlogerie astronomique et civile : ses usages, ses progrès, son enseignement à Paris : 1886-1887, A.-H. Rodanet, éditeur vve C. Dunod (Paris), 1903.
Avatar de l’utilisateur
Abbazz
Site Admin
 
Messages: 4681
Photos: 1
Inscrit le: 18 Aoû 2009, 02:39

Re: Un machin suisse qui se porte au poignet (Tessina 35)

Messagepar Reno » 27 Fév 2015, 10:27

Encore une merveille :shock:

Abbazz a écrit:L'accessoire le plus original pour un forum de montres, c'est bien sûr le bracelet en cuir qui permet de porter l'appareil au poignet :

Image
Crédit photo : Submin.com

Et le voici, au poignet de Reno ;) :

Image
Crédit photo : Crypto Museum

Bien entendu, une montre suisse 17 rubis pouvait être montée sur la griffe porte-accessoire du Tessina lorsqu'il était porté au poignet (un must) :

Image
Crédit photo : Submin.com


Je prends :mrgreen:


La qualité d'image, par conte… :think:

Sans doute due à la réduction un peu excessive de la pellicule :msp_glare:
Le rendu est poétique, ceci dit.


Un très bel objet en tout cas difus_24
Avatar de l’utilisateur
Reno
Modérateur Global
 
Messages: 60594
Photos: 0
Inscrit le: 25 Mai 2010, 17:37

Re: Un machin suisse qui se porte au poignet (Tessina 35)

Messagepar nic0 » 27 Fév 2015, 15:08

toujours aussi sympa à lire et instructif en même temps msp_thumbsup :icon_respect:
Image
Avatar de l’utilisateur
nic0
Dément
 
Messages: 25172
Inscrit le: 20 Juin 2012, 16:01

Re: Un machin suisse qui se porte au poignet (Tessina 35)

Messagepar lepoulpe » 27 Fév 2015, 15:13

excellent merci pour le partage.
"Je me méfie des gens qui n'aiment pas les chiens. En revanche, je fais confiance à un chien qui n'aime pas une personne."
Bill Murray
Avatar de l’utilisateur
lepoulpe
Dément
 
Messages: 16240
Photos: 0
Inscrit le: 17 Oct 2010, 08:32

Re: Un machin suisse qui se porte au poignet (Tessina 35)

Messagepar Guigui 57 » 27 Fév 2015, 15:34

C'est dingue, merci pour cette découverte patron! msp_thumbsup
Guigui 57
 


Re: Un machin suisse qui se porte au poignet (Tessina 35)

Messagepar Gér@rd » 27 Fév 2015, 20:01

Bel appareil cette Tessina et encore un grand merci à Abbazz pour cette présentation qui donne vraiment envie de palper cet appareil ! C'est un appareil complètement atypique et c'est ça que j'aime surtout en collection. En plus je suis fan des appareils subminiatures qui constituent une catégorie très particulière (voir par ex. http://www.submin.com/)

C'est aussi un appareil que j'aurais aimé avoir et j'ai même failli en acheter un dans les années '60 (à l'époque il n'était pas extrêmement cher pour autant que je me souvienne).

Le problème de tous ces appareils miniatures a toujours été qu'il fallait des pellicules spéciales et peu répandues. Pour la Tessina encore ça va, c'est du film standard 135 perforé, suffit de bobiner dans le noir. Mais pour des tas d'autres c'était des trucs du style 16 mm non perforé (maintenant c'est introuvable)...
Heureux ceux qui savent rire d'eux-mêmes, ils n'ont pas fini de rigoler !
Avatar de l’utilisateur
Gér@rd
Dément
 
Messages: 5514
Photos: 0
Inscrit le: 12 Mar 2012, 15:14

Re: Un machin suisse qui se porte au poignet (Tessina 35)

Messagepar Abbazz » 28 Fév 2015, 04:12

Gér@rd a écrit:Le problème de tous ces appareils miniatures a toujours été qu'il fallait des pellicules spéciales et peu répandues. Pour la Tessina encore ça va, c'est du film standard 135 perforé, suffit de bobiner dans le noir. Mais pour des tas d'autres c'était des trucs du style 16 mm non perforé (maintenant c'est introuvable)...

Paradoxalement, on trouve aujourd'hui beaucoup plus de formats de film bizarres qu'il y a quelques années. Par exemple, chez le distributeur américain B&H, on trouve du film en rouleaux format 127, 828 et 620, ainsi que des cartouches en format 110 (vous vous rappelez, les Kodak Pocket ?), alors que ces formats ont été officiellement abandonnés il y a des décennies :
http://www.bhphotovideo.com/c/search?atclk=Format_110&ci=2545&&N=4093113317+4089464918+4130468171+4130468169+4130468168

Amitiés,

Abbazz
Aussi arrive-t-il souvent que les artistes véritablement habiles et consciencieux sont confondus avec des vendeurs d'horlogerie, incapables et malhonnêtes, qui n'ont de notre profession que le titre, sans en avoir la science.

L'horlogerie astronomique et civile : ses usages, ses progrès, son enseignement à Paris : 1886-1887, A.-H. Rodanet, éditeur vve C. Dunod (Paris), 1903.
Avatar de l’utilisateur
Abbazz
Site Admin
 
Messages: 4681
Photos: 1
Inscrit le: 18 Aoû 2009, 02:39

Re: Un machin suisse qui se porte au poignet (Tessina 35)

Messagepar Steve-Warson » 28 Fév 2015, 11:56

Ca s'est de la revue :icon_respect:
Merci chef :angel4:
Avatar de l’utilisateur
Steve-Warson
Fou furieux
 
Messages: 2061
Inscrit le: 03 Oct 2014, 14:46
Localisation: Versailles

Re: Un machin suisse qui se porte au poignet (Tessina 35)

Messagepar Gér@rd » 28 Fév 2015, 14:33

Abbazz a écrit:
Gér@rd a écrit:Le problème de tous ces appareils miniatures a toujours été qu'il fallait des pellicules spéciales et peu répandues. Pour la Tessina encore ça va, c'est du film standard 135 perforé, suffit de bobiner dans le noir. Mais pour des tas d'autres c'était des trucs du style 16 mm non perforé (maintenant c'est introuvable)...

Paradoxalement, on trouve aujourd'hui beaucoup plus de formats de film bizarres qu'il y a quelques années. Par exemple, chez le distributeur américain B&H, on trouve du film en rouleaux format 127, 828 et 620, ainsi que des cartouches en format 110 (vous vous rappelez, les Kodak Pocket ?), alors que ces formats ont été officiellement abandonnés il y a des décennies :
http://www.bhphotovideo.com/c/search?atclk=Format_110&ci=2545&&N=4093113317+4089464918+4130468171+4130468169+4130468168

Amitiés,

Abbazz

Oui c'est vrai, depuis quelques années il y a quelques boîtes sur Internet (comme ici bhphoto) qui ont trouvé un petit créneau avec ça et proposent des fabrications qui pour certaines fleurent bon l'artisanat :D. (par ex. ci dessous une 620 sans doute obtenu en rembobinant de la 120 sur un moyeu 620).

Image

Pour du format 110 c'est plus compliqué puisque ce sont des cartouches a priori non prévu pour être rechargée et le film c'est du 16 mm à perforations spécifiques. On les trouve aussi sur shop.lomography.com (peut-être un jour l'argentique sera-t-il sauvé par la lomographie 8-)). Ce qui a l'air encore plus compliqué à trouver ce sont les cartouches 126 (il y a eu jusqu'à quelques années des Ferrania "Solaris" mais je crois que c'est fini). Sinon on peut toujours mettre du film 135 dans une cartouche 126 de récup (mais ce sont pas les mêmes perforations).

Bref quand on veut vraiment se procurer ou sinon se fabriquer un format spécifique on y arrive, mais c'est soit cher soit galère...
Heureux ceux qui savent rire d'eux-mêmes, ils n'ont pas fini de rigoler !
Avatar de l’utilisateur
Gér@rd
Dément
 
Messages: 5514
Photos: 0
Inscrit le: 12 Mar 2012, 15:14

Suivant

Retour vers Photographie et photographes

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité