Index du forum Montres pour gens normaux Liens vers les revues

Collection de liens vers les revues de vos montres. Merci de mettre les revues dans les rubriques ad hoc ("Montres pour gens normaux", "Vintage" ou autres) et de ne poster que le lien ici.

SEIKO SKA509 Sportura Diver

Messagepar kascollet » 10 Déc 2017, 13:28

Montre enfin trouvée puis reçue, je suis un gars heureux aujourd'hui !

Une plongeuse Seiko, bon, c'est banal, mais cette montre n'est pas banale, et ça, c'est important pour moi.

En effet, c'est idiot, mais je ne parviens pas à garder les montres que tout le monde aime et achète en masse.
En matière de plongeuse par exemple, la SKX007 ne m'a rien fait, elle est repartie assez vite. La Sumo non plus, d'autant plus qu'elle était grosse dans une période où je réduisais la taille. La New Turtle a failli me marier... mais finalement pas plus que les autres -> au revoir. Pareil pour les Orient Mako et Ray, trop convenues, trop évidentes.

Dans une logique similaire, j'aime pas les hommages, donc fatalement pas d'Invicta/Steinhart/Corgeut/Alpha et consorts.

Bref, y a que les tocantes décalées qui peuvent espérer rester chez moi. Celles de "pas tout le monde". C'est mon snobisme et mon plaisir.

En matière de plongeuse, il y avait donc dans ma boite une Citizen BN0151 "Prime" et une Squale 1553 "Limande" dont j'ai publié la review déjà. Ces deux plongeuses sont géniales et originales comme j'aime.
Aujourd'hui, nouvelle arrivée qui va sans doute s'installer pour de bon : une Seiko SKA509 !

Tenez-vous bien, une SKA509, c'est :
- une vraie plongeuse Seiko "Air Diver's 200m", avec tous ses attributs (couronne vissée, lume qui arrache, fond de boite Tsunami, lunette rotative à clics, boucle à extension...)
- une Sportura, avec son design PAS-hommage qui ne lorgne vers aucun modèle standard historique. Design très réussi au passage, qu'on aime ou qu'on déteste parce que PAS vintage non-plus. J'adore !
- une Kinetic, qui sera à l'heure et ne s'arrêtera pas. Oui, c'est un quartz (bouuuuuuh !), et non, ce n'est pas simplement un quartz. La mienne a un accu tout neuf changé par Seiko cette année avec étanchéité garantie. Elle est partie pour 20 ans au bas mot sans entretien et offre plusieurs mois de réserve de marche. Faites ça avec vos automatiques les mecs...

Pour la petite histoire, j'ai craqué pour cette SKA509 parce que j'ai déjà une autre montre de la gamme, une GMT SUN015 que j'adore. Je causerai plus bas des nuances entre ces deux modèles, qui sont beaucoup plus différents que je pensais.


Passons au détail.

Caractéristiques notables :
- Diamètre = 44mm hors couronne
- Diamètre cadran = 32mm
- Epaisseur = 14mm
- Entre-corne = 21mm (= chiant, mais pas grave en l'occurrence, voir plus bas)
- Boitier acier fond vissé
- Couronne et bouton vissés
- Etanche à 20 bar
- Heure et date
- Indicateur (ou plutôt fonction) de réserve de marche
- Lume sur les 03 aiguilles et les indices
- Lunette rotative 120 clics
- Calibre Kinetic 5M62
- Bracelet acier maillons pleins ou rubber spécifique

Catégorie détails qui tuent, à noter :
- le verre saphir (oui oui, une Diver Seiko pas chère avec un saphir).
- la boucle de la MarineMaster, en titane/acier avec extension pour combi
- les cornes percées (yes !)
- la lunette qui se prolonge au-dessus du verre au niveau des indices des dizaines et du triangle de midi
- l'insert de lunette en titane


Chapitre ergonomie

44mm, c'est une grosse montre sur le papier. En réalité, la lunette est plus large que le boitier qui ne fait lui que 41mm à sa base (il n'est pas cylindrique), et question ergonomie, c'est ça qui compte. L'ouverture est relativement assez faible (32mm), cohérent pour une plongeuse.
Le deuxième point, c'est la forme des cornes. Elle sont très inclinées vers le poignet et épousent complétement la courbure de celui-ci. Bien sûr, ça ne collera pas sur les poignets extrêmes (très gros ou très petit), mais sur mon 18cm, c'est parfait.

La couronne est assez grosse par contre, et elle est à 3H, donc un peu de gêne est possible poignet cassé, en fonction de l'endroit où l'on portera cette montre (typiquement avec le bracelet acier réglé un peu lâche).

Globalement, c'est très réussi et le confort est sauvegardé malgré la présence conséquente de l'engin.
Reste le poids assez balaize (presque 190g sur l'acier, 130 sur le rubber), mais rien de monstrueux pour un mâle adulte.


Fonctionnement

Le mouvement Kinetic qui équipe cette Diver est un 5M62.
Question précision, on est aux alentours de +1 secondes par semaine, pas fabuleux pour un quartz de ce prix, mais largement satisfaisant (je suis un peu maniaque, mais je me soigne).
La réserve de marche est affichée lorsque qu'on actionne le poussoir placé à 14h00(après avoir dévissé sa bague d'étanchéité), par mouvement de la trotteuse en avant de 5s, 10s ou 20s, qui correspondent à une autonomie restante de quelques jours, un mois ou plusieurs mois. En gros, tant que la réserve est au-delà du deuxième niveau, pas de stress, elle peut dormir toute la semaine dans la boite.
Pas grand-chose à dire à ce chapitre. C'est un quartz sans complication, mais rechargé par les mouvements.
Le bruit produit par le mouvement du rotor est assez présent et "granuleux", j'aime bien.
Question noblesse, on repassera évidemment, mais ça me va, ayant compris depuis un petit moment que ça me gonfle de gérer plus de deux automatiques et donc que le reste doit fatalement être du quartz autonome.


Construction et finition

Comme dit en intro, c'est une autre Sportura, la SUN015 GMT, qui m'a fait chercher cette Diver SKA509.
Ces montres sont extras. Super bien finies avec leur mélange assez moderne de courbes et de lignes tendues. Elles vieillissent très bien aussi grâce aux matériaux haut de gamme à tous les niveaux (acier, titane, saphir, céramique, hardlex pour le fond de la GMT). C'est du bon, voire du très bon.

De loin, ces deux montres ont la même conception et semblent avoir le même boitier, lunette mise à part (céramique fixe 24H pour la SUN, puisque c'est une GMT, rotative pour la Diver... puisque c'est une Diver), mais il y a en fait beaucoup plus de différences et elles sont profondes.

Premier constat, malgré des dimensions identiques, la Diver fait beaucoup plus massive que la GMT.
Raison simple : il y a beaucoup plus d'acier et certaines parties clé sont plus épaisses :
- la tranche du boitier de la Diver, qui en plus gagne un mm qui est récupéré sur la lunette (très fine et plate)
- les cornes, à la fois plus longues et plus massives, qui viennent même entourer la lunette comme si elle était enchâssée dedans
- les pièces de bout du bracelet, plus épaisses
- les couronnes, d'autant plus que sur la Diver, il y a une bague en plus (vissée) pour sécuriser le bouton de la réserve de marche
- la boucle du bracelet évidemment (voir plus bas)
- la lunette bien sûr, puisque le cadran ouvre à 32mm au lieu de 38 sur la GMT, avec les mêmes 44mm extérieurs ! La version 509 est celle qui a la lunette couleur métal, accentuant encore plus l'effet "bloc métallique"

Bref, la Diver est foutue comme une plongeuse et à côté d'elle, la GMT fait presque dress-watch !

Ensuite, en termes de mécanique, la Diver boxe dans une catégorie supérieure : les cornes percées, le bouton de réserve de marche vissé, le lume bien meilleur et la boucle (grosse avec extension pour la Diver, simple sans sécurité sur la GMT).
Je l'espérais, mais les bracelets ne sont pas interchangeables. C'est dommage mais j'en ai quand même deux pour chaque, tous des Seiko officiels adaptés à ces boitiers particuliers, aux 21mm et aux cornes non parallèles. Pour la SUN015, j'ai le bracelet acier et le cuir un peu dressy à coutures rouges (il est super).

Cette diver sera quant à elle habillée soit :
- avec le lourd bracelet acier : très bien fini, maillons trois pièces, parties polies au centre. Il est un gros cran au-dessus de ceux, un peu rustiques des SKX, Turtle et Sumo. Bien sûr, c'est encore plus vrai pour la monstrueuse boucle MM300 en titane/acier avec système coulissant libéré par le levier siglé. Elle n'est pas plus jolie que les autres, mais mécaniquement, c'est un plaisir à voir fonctionner.
Ce bracelet a les mêmes maillons que la SUN, mais c'est tout. Les maillons de fin ne sont pas les mêmes que la SUN (zut !) : ils sont de forme similaire, mais plus épais et percés plus large, pour accepter les pompes énormes typiques des Diver Seiko (les mêmes que celles de la Sumo il me semble).
- avec le rubber à soufflets, qui a l'air assez standard mais qui est bien spécifique. C'est du gros bracelet costaud aussi, avec une belle boucle et un look clairement sportif et pas délicat du tout. Il est super confortable et stabilise bien le gros boitier. A priori, c'est comme ça que je vais la porter la plupart du temps.

Par rapport à la GMT, la Diver a les cornes percées, ce qui est super pratique, mais attention, les deux bracelets sont prévus pour et il n'y a pas d'encoche sur le dessous pour passer un outil. Si vous mettez un de ces bracelets sur une montre à cornes non-percées... vous ne le retirerez plus !


Look et feeling
Il y a quelque chose qui se dégage de cette montre. Quelque chose qui tient véritablement de la plongeuse, aucun doute, mais pas que. Le boitier travaillé et pas si massif, à la différence des plongeuse classiques, lui donne de l'élégance et un côté sportif moderne (vous avez dit "Sportura" ?).
A l'inverse, les grosse cornes très angulées ajoutent un max de présence quand la montre est montée avec le bracelet acier. Un bon gros lingot d'acier dont on ne peut pas faire abstraction, très monochrome.
Important aussi, ce grand boitier 44mm est associé à un bracelet étroit 21/18. C'est un élément clé du design réussi de cette montre, qu'elle partage avec la Sumo et la MarineMaster d'ailleurs (à tel point que cette dernière lui offre sa boucle).
Quand je pense que je ne jurais que par le 22mm à largeur constante (comme sur les Turtle) à une époque... En fait, plus fin, c'est plus joli, et plus confortable.

En conclusion, je suis bien content. Acquise à un prix ridicule par rapport à ses prestations, cette montre vient grossir mon pack de plongeuses de belle manière. Elle va me faire plaisir avec son look, ne pas m'enquiquiner grâce à sa fiabilité, ne pas me gêner quand je la porterai, et venir sous l'eau autant que j'en aurai envie.
Elle est pas belle la vie ?


Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Les lume-shots, toujours aussi sympa avec une plongeuse Seiko :

Image

Image

Allez, zou, la plongeuse... à la plonge !

Image
Dernière édition par kascollet le 10 Déc 2017, 21:12, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
kascollet
Passionné
 
Messages: 392
Inscrit le: 29 Juin 2017, 22:54

Re: SEIKO SKA509 Sportura Diver

Messagepar Maevalou » 10 Déc 2017, 13:35

Jolies photos, merci pour la revue :thumbsup: :thumbsup:
c'est curieux chez les marins, ce besoin de faire des phrases
Avatar de l’utilisateur
Maevalou
Fou furieux
 
Messages: 1120
Inscrit le: 26 Mar 2017, 08:55
Localisation: Lacanau bitch

Re: SEIKO SKA509 Sportura Diver

Messagepar Steflounissart » 10 Déc 2017, 13:53

Très bonne revue que j'ai pris plaisir à lire, top le comparo gmt/diver :thumbsup:.
J'avais un à priori sur ces sportura à cause de leur aiguilles atypiques mais finalement tu avais raison elles sont bien sympa dans les détails, surtout pour les prestations qu'elles offrent! Elles sont injustement méconnues.
Profites bien de cette nouvelle msp_thumbsup
“Il en est de nos jugements comme de nos montres ; aucune ne dit comme l'autre, mais chacun se fie à la sienne.”
Alexander Pope
Avatar de l’utilisateur
Steflounissart
Fou furieux
 
Messages: 1566
Inscrit le: 15 Déc 2016, 09:44
Localisation: Nissa la bella

Re: SEIKO SKA509 Sportura Diver

Messagepar kascollet » 10 Déc 2017, 14:26

C’est bien ça : des montres méconnues et mal aimées, alors qu’elles ont bien des choses à dire.

Je réalise que j’ai oublié les lume-shots ! Inadmissible, surtout pour une Seiko.
J'ai rattrapé le coup.
Dernière édition par kascollet le 10 Déc 2017, 21:13, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
kascollet
Passionné
 
Messages: 392
Inscrit le: 29 Juin 2017, 22:54

Re: SEIKO SKA509 Sportura Diver

Messagepar Tardigrade » 10 Déc 2017, 20:05

Merci pour ce partage !
Perso, c’est ce que je reprochais justement à ma Kinetic, le « roulement » de la masse. C’est à cause de ça que je l’ai revendue...
Avatar de l’utilisateur
Tardigrade
Fou furieux
 
Messages: 4284
Inscrit le: 16 Fév 2017, 22:22

Re: SEIKO SKA509 Sportura Diver

Messagepar kascollet » 10 Déc 2017, 21:02

C’est une lourde masse effectivement. Plus qu’une auto mécanique et ça se sent. Perso, j’aime bien le franc grinn-grinn qu’elles font quand on les remonte à la main, mais je peux comprendre que ça fasse un peu bizarre.
Avatar de l’utilisateur
kascollet
Passionné
 
Messages: 392
Inscrit le: 29 Juin 2017, 22:54


Retour vers Liens vers les revues

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité